Skip to content
We are sorry but the page you are looking for is not available in the language you have selected, please go to the corresponding homepage

The 2020-2021 cohort

Francois Sibiri Yameogo (ACF Burkina)

J’ai un diplôme de Statistique Economie Planification de l’université de Joseph Ky ZERBO à Ouagadougou, Je me suis spécialisé en sécurité alimentaire et nutrition au Centre Régional AGRHYMET au Niger en 2014. Je totalise 14 années d’expériences dont 5 ans dans l’humanitaire. Après avoir occupé les postes de Chargé de la formation et la supervision du dispositif de statistiques agricole et analyse des données, Chargé des analyses prospectives agricoles et de la planification opérationnelle, Chef de service de la Planification Opérationnelle et Chef de service des Analyses Prospectives au ministère en charge de l’agriculture au Burkina Faso, je travaille pour Action Contre la Faim au Burkina Faso depuis décembre 2015. J’ai occupé le poste d’Adjoint au Responsable du Département Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence et en novembre 2019, j’ai été promu Responsable du Département Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence. A ce poste, je suis en charge de l’élaboration des projets et programmes en sécurité alimentaire en général et en particulier les projets de transferts monétaires. J’assure la coordination de la mise en œuvre des programmes, les évaluations et suivi de marchés, le suivi évaluation et la capitalisation des programmes. Aussi, je contribue à la Coordination et à l’organisation des rencontres du Cash Working Group (CWG) en tant que représentant du colead du CWG ainsi que le suivi de la mise en œuvre du plan d’action du Cash Working Group du Burkina Faso et membre de la task force pour la Détermination du Panier de Dépense Minimum pour le Burkina Faso.

Mme KOANDA Née KISSU Wendlasida Valérie (Croix Rouge Burkinabé)

Ingénieure Industries Agroalimentaires de Formation, je suis en service à la Croix-Rouge Burkinabé en tant que Assistante à la coordination développement communautaire et protection sociale en charge des transferts monétaires. 

Mes premières expériences en Transferts Monétaires débutent en 2012-2013 avec la Croix-Rouge Burkinabé, en réponse à la crise alimentaire que le Burkina Faso a traversée. J’ai eu le privilège à cette occasion de participer à un atelier organisé par le CaLP en janvier 2013 sur les leçons apprises des programmes de transferts monétaires. 

 C’est à partir de fin 2017 que j’ai eu un intérêt particulier pour les transferts monétaires. J’ai été désignée comme le point focal à la Croix-Rouge Burkina pour conduire un programme de préparation aux transferts monétaires en partenariat avec la Croix-Rouge Britannique. Depuis 2018 jusqu’à nos jours, j’apporte un appui technique aux différents projets dans la conception, la mise en œuvre et le suivi des TM au niveau de la CRBF et je participe aux rencontres du Cash Working Group. 

A ce titre, J’ai eu l’opportunité de recevoir plusieurs formations en la matière de la part de la Croix– Rouge Britannique mais aussi de la part du CaLP.  

Avec la Croix-Rouge Britannique, j’ai participé à la formation sur la planification, la mise en œuvre et le suivi des programmes de transferts monétaires et également sur la formation des formateurs en TM. 

Avec le CaLP, j’ai reçu la formation sur les compétences de base en transferts monétaires pour le personnel programme, celle sur les outils d’analyse des marchés et enfin sur comment lier les transferts monétaires aux programmes de protection sociale. 

Mon objectif en participant au BIEP est d’accroître mes performances en matière de TM ; Mettre en œuvre des programmes TM de qualité dans un contexte de crises complexes comme le vit le Burkina Faso et positionner la Croix-Rouge Burkinabé comme un partenaire privilégié en matière des transferts monétaires.

Aristide YAMEOGO (DRC Burkina)

Je suis ingénieur Agroéconomique de formation. Après mes études j’ai commencé d’abord à travailler dans le secteur privé de 2004 à 2010 avant de me lancer dans l’humanitaire. Présentement je suis le Responsable du Département Sécurité Alimentaire et Relèvement Economique de l’ONG DRC Burkina Faso. J’occupe ce poste depuis Décembre 2019 et bien avant cela j’occupais le poste d’Expert en Sécurité Alimentaire et Nutrition avec l’ONG CARE International au Tchad de Mai 2016 à Décembre 2019. Avant le Tchad j’étais en RCA comme Officier en Sécurité Alimentaire d’Urgences et Moyens d’Existence avec Oxfam de Janvier 2015 à Avril 2016. Et enfin comme expérience dans le domaine de Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence j’ai été Responsable Programme avec ACF au Burkina Faso de 2011 à 2014. Le métier d’humanitaire constitue pour moi une véritable passion et je suis satisfait lorsque je contribue à améliorer les conditions de vie des populations vulnérables.

Didier VEBAMBA (HCR Burkina)

Monsieur Didier VEBAMBA est économiste de formation avec une spécialisation en finance. Il totalise huit années d’expérience de travail au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) et occupe actuellement le poste d’Associé au Programme à la représentation du Burkina Faso Il a en charge la gestion du partenariat qui est un élément essentiel dans la protection et la mise en place de solutions durables au profit des personnes sous mandat. Ainsi, il travail à la mise en place de partenariat efficace, la formalisation des partenariats, la gestion des accords de partenariat et la mise à terme des accords. 

Les interventions monétaires sont de plus en plus utilisées dans l’opération du Burkina Faso dans le cadre de la réponse de l’UNHCR. Monsieur Didier VEBAMBA joue un rôle clé dans le cycle des transferts monétaires. Il facilite entre autres la mise à disposition des fonds au profit des partenaires financiers pour la distribution, la réconciliation et le paiement des frais de prestation. 

Contact :  

E-mail : vebamba@unhcr.org

ADOU Kouakou Jean Louis (IRC RCA)

Je suis ivoirien de nationalité; 37 ans, marié et père de deux (2) enfants. Je suis titulaire d’un diplôme d’ingénieur Agricole depuis 2007 à l’Ecole Supérieure d’Agronomie de l’Institut Polytechnique Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire). 

Après mon diplômej’ai oeuvré dans les domaines Agricoles et pastoraux dans des structures privées et à la GIZ en Côte d’Ivoire jusqu’en mars 2011 (du fait de la crise post-électorale qu’à connu la Côte d’Ivoire), ce qui entraîna une fin de contrat. 

 Deux (2) mois après (Mai 2011)j’ai intégré ACF (Action Contre la Faim) et j’y ai evolué pendant quatre (4) ans dans le secteur Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence (SAME)C’est au sein dACF que j’ai travaillé sur les PTM (Programmes de Transferts Monétaires), à travers des sessions de renforcement de capacités et des activités programmatiquesEn effet j’ai participé à des sessions de renforcement au niveau national (en Côte d’Ivoire) et au siège dACF (à Paris) sur les transferts monétaires et la gestion de projets. Nous avons aussi implémenté différents types et modalités dactivités de cash transfert via mobile money, des microfinances et des commerçants. C’est quatre (4) années vont stimuler en moi le goût pour l’humanitaire. 

 Cependant, pour des raisons propresj’ai démissionné d’ACF en Janvier 2015 jusqu’à septembre 2016, pour travailler sur un projet de la Banque Africaine de Développement (BAD) au sein de la Présidence de Côte d’Ivoire, sur la réinsertion socio-économique des ex-combattants de la crise ivoirienne en tant que responsable programme agropastoral.  

Il faut dire qu’avec la GIZ, j’avais travaillé deux (2) ans sur cette problématique de reinsertion des ex-combattants de la crise ivoirienne de 2002 dans les zones occupées par les rebelles.  

Je cumule donc trois (3) experiences(i) le privé dans les domaines agropastoraux, (ii) le DDR, et (iii) l’humanitaire. 

Depuis septembre 2016 jusqu’à ce jourj’ai décidé de retourner dans l’humanitaire en rejoignant IRC (International Rescue Committee) en République Centrafricaine (RCA) au sein du département ERD (Economic Recovery & Development) dont j’assure la coordination au niveau national. A cette position je coordonne toutes les activités de mise en oeuvre sur le terrain des financements acquis de mon départementsouvent en integration avec les autres secteurs (Protection et Santé) de l’IRC; je supervise à cet effet une trentaine de staffs nationaux. Je travaille également sur les écritures de propositions bailleurs et le suivi budgétaire. Je représente par ailleurs IRC au sein des différents groups de travail et clusters au niveau national (Cluster sécurité alimentairegroupe de travail cash). 

Masséli Diakité (Croix-Rouge Mali)

Je suis ivoirien de nationalité; 37 ans, marié et père de deux (2) enfants. Je suis titulaire d’un diplôme d’ingénieur Agricole depuis 2007 à l’Ecole Supérieure d’Agronomie de l’Institut Polytechnique Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire). 

Après mon diplômej’ai oeuvré dans les domaines Agricoles et pastoraux dans des structures privées et à la GIZ en Côte d’Ivoire jusqu’en mars 2011 (du fait de la crise post-électorale qu’à connu la Côte d’Ivoire), ce qui entraîna une fin de contrat. 

 Deux (2) mois après (Mai 2011)j’ai intégré ACF (Action Contre la Faim) et j’y ai evolué pendant quatre (4) ans dans le secteur Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence (SAME)C’est au sein dACF que j’ai travaillé sur les PTM (Programmes de Transferts Monétaires), à travers des sessions de renforcement de capacités et des activités programmatiquesEn effet j’ai participé à des sessions de renforcement au niveau national (en Côte d’Ivoire) et au siège dACF (à Paris) sur les transferts monétaires et la gestion de projets. Nous avons aussi implémenté différents types et modalités dactivités de cash transfert via mobile money, des microfinances et des commerçants. C’est quatre (4) années vont stimuler en moi le goût pour l’humanitaire. 

 Cependant, pour des raisons propresj’ai démissionné d’ACF en Janvier 2015 jusqu’à septembre 2016, pour travailler sur un projet de la Banque Africaine de Développement (BAD) au sein de la Présidence de Côte d’Ivoire, sur la réinsertion socio-économique des ex-combattants de la crise ivoirienne en tant que responsable programme agropastoral.  

Il faut dire qu’avec la GIZ, j’avais travaillé deux (2) ans sur cette problématique de reinsertion des ex-combattants de la crise ivoirienne de 2002 dans les zones occupées par les rebelles.  

Je cumule donc trois (3) experiences(i) le privé dans les domaines agropastoraux, (ii) le DDR, et (iii) l’humanitaire. 

Depuis septembre 2016 jusqu’à ce jourj’ai décidé de retourner dans l’humanitaire en rejoignant IRC (International Rescue Committee) en République Centrafricaine (RCA) au sein du département ERD (Economic Recovery & Development) dont j’assure la coordination au niveau national. A cette position je coordonne toutes les activités de mise en oeuvre sur le terrain des financements acquis de mon départementsouvent en integration avec les autres secteurs (Protection et Santé) de l’IRC; je supervise à cet effet une trentaine de staffs nationaux. Je travaille également sur les écritures de propositions bailleurs et le suivi budgétaire. Je représente par ailleurs IRC au sein des différents groups de travail et clusters au niveau national (Cluster sécurité alimentairegroupe de travail cash). 

Bangali Doumbia (IRC Mali)

Je suis ivoirien de nationalité; 37 ans, marié et père de deux (2) enfants. Je suis titulaire d’un diplôme d’ingénieur Agricole depuis 2007 à l’Ecole Supérieure d’Agronomie de l’Institut Polytechnique Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire). 

Après mon diplômej’ai oeuvré dans les domaines Agricoles et pastoraux dans des structures privées et à la GIZ en Côte d’Ivoire jusqu’en mars 2011 (du fait de la crise post-électorale qu’à connu la Côte d’Ivoire), ce qui entraîna une fin de contrat. 

 Deux (2) mois après (Mai 2011)j’ai intégré ACF (Action Contre la Faim) et j’y ai evolué pendant quatre (4) ans dans le secteur Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence (SAME)C’est au sein dACF que j’ai travaillé sur les PTM (Programmes de Transferts Monétaires), à travers des sessions de renforcement de capacités et des activités programmatiquesEn effet j’ai participé à des sessions de renforcement au niveau national (en Côte d’Ivoire) et au siège dACF (à Paris) sur les transferts monétaires et la gestion de projets. Nous avons aussi implémenté différents types et modalités dactivités de cash transfert via mobile money, des microfinances et des commerçants. C’est quatre (4) années vont stimuler en moi le goût pour l’humanitaire. 

 Cependant, pour des raisons propresj’ai démissionné d’ACF en Janvier 2015 jusqu’à septembre 2016, pour travailler sur un projet de la Banque Africaine de Développement (BAD) au sein de la Présidence de Côte d’Ivoire, sur la réinsertion socio-économique des ex-combattants de la crise ivoirienne en tant que responsable programme agropastoral.  

Il faut dire qu’avec la GIZ, j’avais travaillé deux (2) ans sur cette problématique de reinsertion des ex-combattants de la crise ivoirienne de 2002 dans les zones occupées par les rebelles.  

Je cumule donc trois (3) experiences(i) le privé dans les domaines agropastoraux, (ii) le DDR, et (iii) l’humanitaire. 

Depuis septembre 2016 jusqu’à ce jourj’ai décidé de retourner dans l’humanitaire en rejoignant IRC (International Rescue Committee) en République Centrafricaine (RCA) au sein du département ERD (Economic Recovery & Development) dont j’assure la coordination au niveau national. A cette position je coordonne toutes les activités de mise en oeuvre sur le terrain des financements acquis de mon départementsouvent en integration avec les autres secteurs (Protection et Santé) de l’IRC; je supervise à cet effet une trentaine de staffs nationaux. Je travaille également sur les écritures de propositions bailleurs et le suivi budgétaire. Je représente par ailleurs IRC au sein des différents groups de travail et clusters au niveau national (Cluster sécurité alimentairegroupe de travail cash). 

Mbaye Kane Dieng (Oxfam Sénégal)

Je suis ivoirien de nationalité; 37 ans, marié et père de deux (2) enfants. Je suis titulaire d’un diplôme d’ingénieur Agricole depuis 2007 à l’Ecole Supérieure d’Agronomie de l’Institut Polytechnique Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire). 

Après mon diplômej’ai oeuvré dans les domaines Agricoles et pastoraux dans des structures privées et à la GIZ en Côte d’Ivoire jusqu’en mars 2011 (du fait de la crise post-électorale qu’à connu la Côte d’Ivoire), ce qui entraîna une fin de contrat. 

 Deux (2) mois après (Mai 2011)j’ai intégré ACF (Action Contre la Faim) et j’y ai evolué pendant quatre (4) ans dans le secteur Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence (SAME)C’est au sein dACF que j’ai travaillé sur les PTM (Programmes de Transferts Monétaires), à travers des sessions de renforcement de capacités et des activités programmatiquesEn effet j’ai participé à des sessions de renforcement au niveau national (en Côte d’Ivoire) et au siège dACF (à Paris) sur les transferts monétaires et la gestion de projets. Nous avons aussi implémenté différents types et modalités dactivités de cash transfert via mobile money, des microfinances et des commerçants. C’est quatre (4) années vont stimuler en moi le goût pour l’humanitaire. 

 Cependant, pour des raisons propresj’ai démissionné d’ACF en Janvier 2015 jusqu’à septembre 2016, pour travailler sur un projet de la Banque Africaine de Développement (BAD) au sein de la Présidence de Côte d’Ivoire, sur la réinsertion socio-économique des ex-combattants de la crise ivoirienne en tant que responsable programme agropastoral.  

Il faut dire qu’avec la GIZ, j’avais travaillé deux (2) ans sur cette problématique de reinsertion des ex-combattants de la crise ivoirienne de 2002 dans les zones occupées par les rebelles.  

Je cumule donc trois (3) experiences(i) le privé dans les domaines agropastoraux, (ii) le DDR, et (iii) l’humanitaire. 

Depuis septembre 2016 jusqu’à ce jourj’ai décidé de retourner dans l’humanitaire en rejoignant IRC (International Rescue Committee) en République Centrafricaine (RCA) au sein du département ERD (Economic Recovery & Development) dont j’assure la coordination au niveau national. A cette position je coordonne toutes les activités de mise en oeuvre sur le terrain des financements acquis de mon départementsouvent en integration avec les autres secteurs (Protection et Santé) de l’IRC; je supervise à cet effet une trentaine de staffs nationaux. Je travaille également sur les écritures de propositions bailleurs et le suivi budgétaire. Je représente par ailleurs IRC au sein des différents groups de travail et clusters au niveau national (Cluster sécurité alimentairegroupe de travail cash). 

Abdou Mbeyap (Plan Cameroun)

Je suis ivoirien de nationalité; 37 ans, marié et père de deux (2) enfants. Je suis titulaire d’un diplôme d’ingénieur Agricole depuis 2007 à l’Ecole Supérieure d’Agronomie de l’Institut Polytechnique Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire). 

Après mon diplômej’ai oeuvré dans les domaines Agricoles et pastoraux dans des structures privées et à la GIZ en Côte d’Ivoire jusqu’en mars 2011 (du fait de la crise post-électorale qu’à connu la Côte d’Ivoire), ce qui entraîna une fin de contrat. 

 Deux (2) mois après (Mai 2011)j’ai intégré ACF (Action Contre la Faim) et j’y ai evolué pendant quatre (4) ans dans le secteur Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence (SAME)C’est au sein dACF que j’ai travaillé sur les PTM (Programmes de Transferts Monétaires), à travers des sessions de renforcement de capacités et des activités programmatiquesEn effet j’ai participé à des sessions de renforcement au niveau national (en Côte d’Ivoire) et au siège dACF (à Paris) sur les transferts monétaires et la gestion de projets. Nous avons aussi implémenté différents types et modalités dactivités de cash transfert via mobile money, des microfinances et des commerçants. C’est quatre (4) années vont stimuler en moi le goût pour l’humanitaire. 

 Cependant, pour des raisons propresj’ai démissionné d’ACF en Janvier 2015 jusqu’à septembre 2016, pour travailler sur un projet de la Banque Africaine de Développement (BAD) au sein de la Présidence de Côte d’Ivoire, sur la réinsertion socio-économique des ex-combattants de la crise ivoirienne en tant que responsable programme agropastoral.  

Il faut dire qu’avec la GIZ, j’avais travaillé deux (2) ans sur cette problématique de reinsertion des ex-combattants de la crise ivoirienne de 2002 dans les zones occupées par les rebelles.  

Je cumule donc trois (3) experiences(i) le privé dans les domaines agropastoraux, (ii) le DDR, et (iii) l’humanitaire. 

Depuis septembre 2016 jusqu’à ce jourj’ai décidé de retourner dans l’humanitaire en rejoignant IRC (International Rescue Committee) en République Centrafricaine (RCA) au sein du département ERD (Economic Recovery & Development) dont j’assure la coordination au niveau national. A cette position je coordonne toutes les activités de mise en oeuvre sur le terrain des financements acquis de mon départementsouvent en integration avec les autres secteurs (Protection et Santé) de l’IRC; je supervise à cet effet une trentaine de staffs nationaux. Je travaille également sur les écritures de propositions bailleurs et le suivi budgétaire. Je représente par ailleurs IRC au sein des différents groups de travail et clusters au niveau national (Cluster sécurité alimentairegroupe de travail cash). 

Abdou Malam Dodo (Save the Children regional office, Sénégal)

Je suis ivoirien de nationalité; 37 ans, marié et père de deux (2) enfants. Je suis titulaire d’un diplôme d’ingénieur Agricole depuis 2007 à l’Ecole Supérieure d’Agronomie de l’Institut Polytechnique Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire). 

Après mon diplômej’ai oeuvré dans les domaines Agricoles et pastoraux dans des structures privées et à la GIZ en Côte d’Ivoire jusqu’en mars 2011 (du fait de la crise post-électorale qu’à connu la Côte d’Ivoire), ce qui entraîna une fin de contrat. 

 Deux (2) mois après (Mai 2011)j’ai intégré ACF (Action Contre la Faim) et j’y ai evolué pendant quatre (4) ans dans le secteur Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence (SAME)C’est au sein dACF que j’ai travaillé sur les PTM (Programmes de Transferts Monétaires), à travers des sessions de renforcement de capacités et des activités programmatiquesEn effet j’ai participé à des sessions de renforcement au niveau national (en Côte d’Ivoire) et au siège dACF (à Paris) sur les transferts monétaires et la gestion de projets. Nous avons aussi implémenté différents types et modalités dactivités de cash transfert via mobile money, des microfinances et des commerçants. C’est quatre (4) années vont stimuler en moi le goût pour l’humanitaire. 

 Cependant, pour des raisons propresj’ai démissionné d’ACF en Janvier 2015 jusqu’à septembre 2016, pour travailler sur un projet de la Banque Africaine de Développement (BAD) au sein de la Présidence de Côte d’Ivoire, sur la réinsertion socio-économique des ex-combattants de la crise ivoirienne en tant que responsable programme agropastoral.  

Il faut dire qu’avec la GIZ, j’avais travaillé deux (2) ans sur cette problématique de reinsertion des ex-combattants de la crise ivoirienne de 2002 dans les zones occupées par les rebelles.  

Je cumule donc trois (3) experiences(i) le privé dans les domaines agropastoraux, (ii) le DDR, et (iii) l’humanitaire. 

Depuis septembre 2016 jusqu’à ce jourj’ai décidé de retourner dans l’humanitaire en rejoignant IRC (International Rescue Committee) en République Centrafricaine (RCA) au sein du département ERD (Economic Recovery & Development) dont j’assure la coordination au niveau national. A cette position je coordonne toutes les activités de mise en oeuvre sur le terrain des financements acquis de mon départementsouvent en integration avec les autres secteurs (Protection et Santé) de l’IRC; je supervise à cet effet une trentaine de staffs nationaux. Je travaille également sur les écritures de propositions bailleurs et le suivi budgétaire. Je représente par ailleurs IRC au sein des différents groups de travail et clusters au niveau national (Cluster sécurité alimentairegroupe de travail cash).