Skip to content

Le b.a.-ba des transferts monétaires : tout ce que vous devez savoir

We are sorry but the page you are looking for is not available in the language you have selected, please go to the corresponding homepage
  1. Accueil
  2. Thèmes
  3. Transferts monétaires sectoriels

Abri et transferts monétaires

Le contenu de cette page a été rédigé avec le Global Shelter Cluster.

Introduction au secteur de l’abri

Chaque année, des millions de personnes perdent leur logement du fait d’une catastrophe ou d’un conflit. La priorité du secteur de l’abri et de l’installation vise à s’assurer que les familles affectées par une urgence ont un lieu de vie sûr, adéquat et digne. Les acteurs du secteur de l’abri, le Global Shelter Cluster et les clusters pays du secteur collaborent avec les acteurs coordonnant les interventions nationales afin d’offrir une aide aux personnes affectées par une catastrophe ou un conflit, en déployant des réponses rapides, efficaces et prévisibles portant sur les abris et l’installation.

Les besoins en abris et hébergement sont considérés comme essentiels et vitaux, et jouent un rôle central dans de nombreux aspects de la vie des personnes. Le foyer est le lieu où les membres de la famille sont protégé·es des éléments, mangent, dorment, étudient, éduquent, se retrouvent et réalisent des activités génératrices de revenus. Pour nombre de personnes, il s’agit du principal actif financier, dans lequel elles investissent de leur temps, de leur argent et de leur énergie. Il est de plus en plus reconnu que les réponses portant sur l’abri et l’installation ne reposent pas uniquement sur la mise à disposition d’habitations physiques, mais aussi sur la possibilité de trouver des fondations stables pour pouvoir reconstruire sa vie et sur la réalisation d’objectifs multisectoriels variés. En 2018, le Global Shelter Cluster a lancé une nouvelle stratégie reconnaissant le rôle crucial de l’abri et de l’installation ainsi que le besoin de tirer parti des transferts monétaires et des marchés pour atteindre les objectifs en matière d’abri.

Les interventions du secteur de l’abri peuvent prendre de nombreuses formes : par exemple, distribution d’articles non alimentaires essentiels, comme des couvertures et des bâches, ou (re)construction de logements permanents, entre autres.

Comment les transferts monétaires sont-ils utilisés dans le secteur de l’abri ?

Lors de toute phase d’une intervention, les transferts monétaires donnent l’opportunité de répondre aux besoins en matière d’abri, si tant est que les marchés locaux soient en mesure de s’adapter aux évolutions de l’offre et de la demande. Le secteur de l’abri et de l’installation est exposé à des systèmes de marché complexes et dynamiques pour un ensemble de marchandises (matériaux de construction et articles ménagers), de compétences (travail de construction et commerces) et de services (services publics et services techniques).

Lors des phases les plus aiguës d’une crise, la distribution rapide de transferts monétaires peut aider les bénéficiaires à louer un logement à court terme. Elle peut permettre d’acheter des articles non alimentaires ou des outils et matériaux afin de construire des abris rudimentaires offrant une protection sommaire contre les éléments et un certain degré d’intimité. Une fois la situation stabilisée et les communautés trouvant d’autres opportunités d’agrandissement, de remise en état, de réparation ou de reconstruction, les transferts monétaires peuvent faciliter l’accès aux matériaux et au travail ou contribuer au paiement de loyers et de services publics dans un contexte plus urbains.

Bien que les transferts monétaires puissent être utilisés pour atteindre les objectifs en matière d’abri, le soutien technique est souvent l’élément de la conception de projet qui offre une réelle valeur ajoutée. Il se traduit par des objectifs spécifiques pour garantir la sécurité physique, prévenir l’utilisation de matériaux dangereux et atténuer et prendre en charge les VBG et d’autres problématiques de protection, comme le niveau d’intimité offert par les abris ou la prise en charge de problématiques liées au droit au logement, aux droits fonciers et aux droits de propriété. Traditionnellement, les acteurs du secteur de l’abri ont recours à un ensemble divers de conditions et/ou restrictions, et souvent au paiement échelonné afin d’atteindre les objectifs et résultats escomptés spécifiques au secteur en matière de protection social et en termes techniques.

Au sein du secteur de l’abri, l’avis le plus répandu est que tout programme centré sur les transferts monétaires cherchant à inclure un soutien à l’abri, avec des objectifs allant au-delà du simple transfert d’actifs, doit inclure des formes de programmation complémentaires, comme une assistance technique et des efforts de mobilisation communautaire. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’exposé de position du GSC sur les transferts monétaires et les marchés dans le secteur de l’abri.

Principales difficultés au moment d’accroître l’échelle des transferts monétaires de qualité dans le secteur de l’abri

Bien que les transferts monétaires sont utilisés depuis longtemps pour atteindre les objectifs en termes d’abri, il existe des lacunes importantes concernant les capacités et les données probantes dans le secteur, comme l’explique le document de plaidoyer commun des secteurs WASH et de l’abri : « Increasing Sectoral Cash Transfer & Market Based Programming Capacity ». Ces lacunes incluent la capacité d’évaluer et d’analyser les nombreux marchés liés à l’abri et à l’hébergement qui ne couvrent pas seulement les matériaux de base et le travail de construction. Le secteur de l’abri travaille à l’adaptation des outils actuels et au renforcement des connaissances et de l’expérience. Pour réaliser ce travail dans les délais les plus courts, et parvenir à accroître de manière responsable l’échelle du soutien apporté via les transferts monétaires et la programmation axée sur les marchés, notamment par le biais de transferts monétaires à usages multiples, le secteur de l’abri a besoin des conditions suivantes :

  • De meilleures opportunités de coopération entre la communauté des transferts monétaires et des marchés dans son ensemble et les spécialistes techniques du secteur de l’abri. L’échange d’informations est essentiel si nous souhaitons trouver des manières de déployer le plein potentiel des programmes axés sur les transferts monétaires et les marchés dans ces secteurs sans faire de compromis sur les objectifs sectoriels.
  • Davantage de ressources pour faciliter le développement d’outils, de compétences, de capacités et d’une base de données probantes relatifs à la programmation axée sur les transferts monétaires et les marchés, qui sont actuellement absents du secteur.
  • Un soutien technique de la part des spécialistes des transferts monétaires et des marchés et du secteur du développement, afin d’adapter les approches existantes pour qu’elles permettent d’atteindre plus facilement les objectifs en termes d’abri, et en particulier pour aider les acteurs du secteur de l’abri à déployer des interventions axées sur les transferts monétaires et les marchés à l’échelle pertinente.
  • Des directives pour la mise au point de cadres logiques pour le suivi et l’évaluation afin d’examiner les implications à court et long termes des programmes axés sur les transferts monétaires et les marchés sur les objectifs techniques détaillés et la satisfaction des bénéficiaires.
  • Un soutien à la collaboration, la coordination et la représentation sectorielles dans les groupes de travail pays sur les transferts monétaires et dans les discussions stratégiques au niveau mondial.
  • La reconnaissance de la part des bailleurs et des partisan·es des transferts monétaires du fait que générer l’expérience, les données probantes et les outils requis pour des secteurs techniques spécifiques prend du temps et requiert des ressources humaines et financières.

Pour en savoir plus et accéder à des ressources sur les transferts monétaires dans le cadre du secteur de l’abri, rendez-vous sur la page Shelter and Cash Working Group du GSC.

 

Le b.a.-ba des transferts monétaires : tout ce que vous devez savoir

Explorer maintenant