Skip to content

Le b.a.-ba des transferts monétaires : tout ce que vous devez savoir

We are sorry but the page you are looking for is not available in the language you have selected, please go to the corresponding homepage
  1. Accueil
  2. Thèmes
  3. Transferts monétaires sectoriels

Santé et transferts monétaires

Le contenu de cette page a été rédigé avec le Global Health Cluster.

Introduction à la santé dans le secteur humanitaire

Les crises humanitaires ont un impact profond sur la santé et le bien-être des populations affectées. Ces crises peuvent avoir pour conséquences directes de générer des blessures graves et d’entraîner la mort. Indirectement, du fait des conditions de vie difficiles et de la destruction des moyens de subsistance et des systèmes de santé provoquées par une crise, ces populations sont vulnérables aux maladies. L’accès à des soins rapides et pertinents est par conséquent crucial, en particulier lors de la phase initiale d’une crise. Le but des interventions humanitaires dans le secteur de la santé est « de réduire au maximum la mortalité, la morbidité et les handicaps et de restaurer la disponibilité des soins de santé préventifs et curatifs, et leur accès équitable, aussi rapidement et de manière aussi durable que possible ». Le soutien externe permettant d’atténuer les effets d’une crise humanitaire doit autant que possible utiliser et renforcer les systèmes en place, à moins qu’ils soient inefficaces, soient corrompus à des fins politiques ou ne soient pas en mesure de réagir à des besoins de santé accrus.

Dans un contexte d’urgence ou de crise, les systèmes de gestion des soins de santé doivent être soutenus et utilisés. Les systèmes de santé de nombreux pays affectés par une crise humanitaire sont cependant en difficulté, une tendance que la crise exacerbe, en créant une situation où la qualité des soins est faibles, où les voies d’approvisionnement sont coupées et où l’accessibilité est minime.

Comment les transferts monétaires sont-ils utilisés dans le secteur de la santé ?

Les transferts monétaires ont servi à améliorer l’accès et le recours aux services de santé dans les contextes humanitaires, en réduisant les barrières financières à l’accès et en réduisant le nombre de barrières financières directes et indirectes. Lorsque des services de santé sont disponibles, dotés de capacités suffisantes et garantissant une qualité adéquate, mais que des frais d’utilisation sont appliqués, l’option de réponse à privilégier repose sur les mécanismes de paiement des prestataires, et les transferts monétaires peuvent être considérés comme un complément à ces stratégies de financement de la santé côté offre, plutôt qu’un substitut.

En mars 2018, le Global Health Cluster a publié un document de travail sur les transferts monétaires appliqués aux besoins de santé en contexte humanitaire. Ce document aborde la valeur ajoutée et les limitations potentielles des transferts monétaires face aux objectifs en matière de santé. Il détaille les types de modalités de transfert complémentaires aux options de financement de la santé et pouvant être utilisées conjointement à d’autres interventions pour faciliter l’accès à des services de qualité.

Les interventions peuvent inclure des coupons pour le remboursement des frais de consultations, de tests et/ou de traitement, des coupons ou transferts monétaires d’une certaine valeur à échanger contre des services de santé, de médicaments ou des frais indirects associés spécifiques, ou encore des transferts monétaires sans condition/non affectés pour compenser les pertes de fonds encourues du fait de dépenses de santé.

 

Le b.a.-ba des transferts monétaires : tout ce que vous devez savoir

Explorer maintenant