Skip to content
We are sorry but the page you are looking for is not available in the language you have selected, please go to the corresponding homepage

La situation mondiale des transferts monétaires en 2020 – Chapitre 7 : intégration des transferts monétaires dans les systèmes locaux

PRINCIPALES CONCLUSIONS

Il existe un consensus croissant sur l’importance de la localisation dans le cadre des transferts monétaires, mais ce large consensus doit encore évoluer vers une compréhension commune de ce que signifie la localisation en pratique et des aspects à privilégier.

La perception de la capacité des organisations locales continue de faire obstacle au changement. Il est nécessaire de reconnaître la valeur ajoutée et les forces des acteurs locaux, tout en investissant davantage dans le développement durable des capacités.

Pour une réponse rapide et efficace sur une base durable, le rôle des acteurs et des systèmes locaux est essentiel. Pour progresser en matière de localisation, les acteurs humanitaires doivent s’engager activement à modifier l’équilibre des pouvoirs. Cela implique de changer les méthodes de travail, de développer des partenariats équitables et d’adapter les outils et les systèmes au contexte.

Les investissements dans les capacités locales durables devraient inclure la préparation aux transferts monétaires et la promotion de l’utilisation des systèmes locaux. Il s’agit notamment de financer les organisations locales pour qu’elles planifient et effectuent les transferts monétaires directement, plutôt qu’uniquement en tant que partenaires de mise en œuvre.

Une localisation efficace des transferts monétaires implique un large éventail de parties prenantes, notamment les petites organisations de la société civile et les représentants des communautés cibles, y compris les bénéficiaires de l’aide.

Le rôle des gouvernements et des organisations locales dans les structures de coordination des transferts monétaires varie selon les pays mais, dans la plupart des cas, la participation reste minime.

ACTIONS PRIORITAIRES

  • Tous les acteurs humanitaires doivent s’entendre sur des priorités claires, mesurables et partagées pour la
  • Tous les acteurs humanitaires doivent reconnaître que les progrès dans la localisation des transferts monétaires impliqueront des changements de pouvoir,  ainsi  que des changements dans les processus de financement, les systèmes et les exigences afin de permettre la prise en compte systématique et le renforcement des systèmes et structures locaux.
  • Les donateurs devraient accroître le financement prévisible des systèmes et structures locaux pour la planification et la mise en œuvre des transferts monétaires.
  • Tous les acteurs humanitaires devraient procéder à des changements pour assurer une participation et une visibilité significatives des acteurs locaux dans le discours sur les transferts mondiaux aux niveaux national, régional et international.
  • Les acteurs humanitaires doivent apporter des changements aux plateformes de coordination des transferts mondiaux afin de garantir la participation et l’engagement effectifs des acteurs locaux.
  • Les acteurs locaux, les agences internationales et les donateurs doivent établir des alliances efficaces, en particulier pour la planification stratégique et la prise de décision.