Skip to content
We are sorry but the page you are looking for is not available in the language you have selected, please go to the corresponding homepage

Rapport atelier d’échange et d’apprentissage sur l’assistance monétaire en RDC

2013 — De ACF, CARE, Oxfam et UNICEF

L’atelier d’échange et d’apprentissage sur l’assistance monétaire en RDC a été organisé et facilité par les organisations suivantes : ACF USA, Care International, Oxfam GB et l’UNICEF.

Cet atelier est parti d’un premier constat : alors que les projets d’assistance monétaire se développent de plus en plus en RDC, et plus particulièrement dans la zone Est, il n’existe que peu de cadres d’échange entre acteurs humanitaires autour de cette approche.

Ainsi, d’un côté, s’opère en RDC un dynamisme grandissant autour de ces nouvelles approches. En effet, au cours des 5 dernières années (et particulièrement depuis 2 ans), de plus en plus d’interventions monétaires se mettent en place en RDC, notamment dans les secteurs de la Sécurité Alimentaire et des Biens Non Alimentaires & Abris. Ces réponses monétaires se concentrent essentiellement sur les méthodes de « Cash For Work » (Argent contre Travail) et de foires fermées, bien que quelques initiatives aient également vues le jour sous mode de marché ouvert et de transfert d’argent. Ces dernières sont de plus en plus documentées et les résultats de ces initiatives sont/seront bientôt disponibles.

Cependant, même si il existe un Groupe de travail « Cash & Voucher », actuellement intégré au cluster Sécurité Alimentaire, ce dynamisme naissant autour de nouvelles méthodologies n’a pas encore trouvé un cadre d’échange et de discussion multisectoriel . Des discussions techniques ont également lieu dans le cadre du cluster « NFI & Abris », des ateliers RRMP ou ponctuellement dans d’autres clusters.

Toutefois, un besoin clair est ressorti d’ouvrir un cadre d’échange multisectoriel afin de faire un état des lieux des projets existants et des problématiques communes avec les acteurs humanitaires impliqués dans ces approches à l’Est.

Cet atelier est parti d’un deuxième constat : les liens entre le secteur humanitaire et le secteur privé se font, à ce jour, de manière ponctuelle et localisée en fonction des projets, mais sans coordination ou harmonisation. C’est ainsi qu’est apparu l’envie d’échanger, entre acteurs humanitaires et acteurs du secteur privé, sur les possibilités de travail en commun.

Ce premier atelier d’échange et d’apprentissage sur l’assistance monétaire s’est ainsi tenu à Goma du 2 au 4 novembre 2011 et a regroupé 42 participants, représentants d’ONG internationales, d’ONG nationales, d’agences des Nations Unies, des institutions financières, des sociétés de télécommunication et de la Fédération des Entrepreneurs du Congo (FEC). Les représentants des bailleurs de fonds et des organismes étatiques ont été invités mais n’ont pas pu se rendre à l’atelier.

L’atelier s’est tenu à Goma, en province du Nord Kivu, mais s’adressait à l’ensemble des acteurs de l’Est de la RDC. Ce rapport présente les thèmes et discussions qui ont été aborde durant cet atelier.