Skip to content
We are sorry but the page you are looking for is not available in the language you have selected, please go to the corresponding homepage

Notes d’orientation: les transferts monétaires dans les programmes de moyens d’existence – Amérique Latine

2016 — De Cédric Elluard

Le présent document ainsi que l’atelier d’apprentissage qui a eu lieu dans la ville de Guatemala les 16 et 17 novembre 2015 considèrent en priorité le contexte d’Amérique Centrale. Etant donné le profil des participants et la complexité de la problématique régionale (zone du «corredor seco» exposée à des sécheresses récurrentes, ouragans, niveaux élevés de malnutrition chronique, impact du changement climatique…) il a été considéré pertinent de se limiter au contexte de l’Amérique Centrale pour les études de cas. Toutefois, nombres des informations contenues dans ce document peuvent être utiles pour d’autres contextes d’Amérique Latine et des Caraïbes (LAC).

Dans la région LAC, de nombreux programmes utilisant les modalités des transferts monétaires, en général conditionnels, ont été mis en oeuvre ces dernières années. Les transferts monétaires sont de plus en plus fréquemment employés dans les contextes humanitaires, essentiellement dans le cadre de projets de sécurité alimentaire et pour la construction et réhabilitation de biens communautaires et ouvrages publics. On observe une acceptation croissante de cette modalité comme outil multi-sectoriel pour les réponses humanitaires et pour rompre le cycle de pauvreté, ainsi que pour les programmes de moyens d’existence. Il n’existe cependant pas aujourd’hui de plateforme régionale d’échange d’expériences et d’apprentissage pour cette thématique. Cet atelier a ainsi pour objectif d’initier un processus visant a combler cette brèche, en commençant par les «transferts monétaires pour les moyens d’existence».