Skip to main content
We are sorry but the page you are looking for is not available in the language you have selected, please go to the corresponding homepage

Maximiser les bénéfices de l’approche "travail contre rémunération": Leçons tirées d’un projet de restauration des terres au Niger

2012 — De Catholic Relief Services

Les bonnes pratiques présentées dans cette publication sont tirées d’une récente évaluation en temps réel (ETR) d’un projet d’urgence mis en oeuvre au Niger par le Catholic Relief Services (CRS). Ce projet, financé par USAID/OFDA, utilise le travail contre rémunération (Cash For Work) et les foires aux semences pour répondre à l’insécurité alimentaire dans les départements de Ouallam et Tillabéry, au Niger.

Ce projet fait partie d’une réponse d’ampleur régionale de CRS à la crise alimentaire dans le Sahel. Des pluies tardives et mal réparties ont causé une baisse des récoltes par rapport à la moyenne dans le Sahel et de forts déficits de production dans certaines zones. Cette situation a aussi touché durement la production de pâturage et contribue à aggraver la dégradation environnementale. L’érosion des sols est favorisée par la raréfaction du couvert végétal qui est aggravée par les stratégies d’adaptation que les populations adoptent pour leur survie. Faisant face à cette nouvelle crise, beaucoup de familles vulnérables ne se sont toujours pas remises des effets de la crise alimentaire de 2009/2010. Les projets de travail contre rémunération sont appropriés à cette période (avril-mai) car ils n’entrent pas en compétition avec le calendrier agricole dont les activités de travaux intenses dans les champs commencent en juin.

CRS a développé cette liste de 20 bonnes pratiques en répondant aux questions d’évaluation posées par l’équipe d’ETR aux responsables du projet. Les réponses prennent en compte les standards SPHERE de l’édition 2011, la revue de la proposition de projet, des observations de terrain, des entretiens et groupes de réflexion avec les participants du projet, des leaders communautaires et des informateurs clés. Ce document veut contribuer à renforcer de bonnes pratiques bien connues ainsi qu’à diffuser de nouvelles perspectives.