Skip to main content

Le b.a.-ba des transferts monétaires : tout ce que vous devez savoir

We are sorry but the page you are looking for is not available in the language you have selected, please go to the corresponding homepage
  1. Accueil
  2. Blog
Blog Post

Réponse aux tremblements de terre en Turquie et en Syrie : Conseils et ressources pour les praticiens travaillant avec les transferts monétaires

En s’appuyant sur les enseignements tirés de crises comparables, nous avons compilé des informations et des conseils utiles pour tous ceux qui travaillent avec les transferts monétaires en Turquie et en Syrie à la suite des récents tremblements de terre.

9 mars 2023 — De Rana Nassar

Tout en continuant à faire face à la dévastation des tremblements de terre en Turquie et en Syrie, nos pensées vont à toutes les personnes touchées et à tous les efforts inlassables déployés pour soutenir les personnes dans le besoin.

Alors que la réponse entre dans son deuxième mois, nous espérons que les ressources et les conseils ci-dessous vous seront utiles – avec des leçons tirées des précédentes réponses aux tremblements de terre (Haïti en 2010, Népal en 2015, et Albanie en 2019), et d’autres crises à évolution rapide. Nous recommandons également ce blog d’ALNAP qui partage des considérations importantes pour la réponse dans son ensemble, y compris les transferts monétaires.

Nos principales recommandations :

Coordination, coordination, coordination !

Le contexte du tremblement de terre en Haïti, une catastrophe naturelle de grande ampleur dans un environnement urbain, est très pertinent. Bien que les programmes de transferts monétaires aient été peu connus ou mis en œuvre dans le pays avant la crise (contrairement à la Turquie et à la Syrie), la réponse met en évidence les facteurs de réussite et les limites des structures de coordination, y compris la nécessité de :

  • Favoriser une coordination inclusive, impliquant à la fois les organisations internationales et locales.
  • Forger des partenariats efficaces entre les organisations locales et internationales dès le début de la réponse afin d’améliorer l’efficacité de la coordination des transferts monétaires et d’utiliser au mieux les ressources et l’expertise locales, améliorant ainsi l’efficacité et la durabilité de la réponse.
  • Partager les informations rapidement et régulièrement. Cela permet d’accélérer la réponse et d’éviter la duplication des efforts.
  • Faire en sorte que les réunions soient ciblées et thématiques, en partageant les ordres du jour à l’avance.
  • Partager les espaces de travail lorsque c’est possible peut conduire à une meilleure coordination et à une réponse plus efficace.

Si vous êtes un acteur travaillant avec les transferts monétaires qui répond aux tremblements de terre en Turquie ou dans le nord-ouest de la Syrie, nous vous encourageons à vous engager dans les structures de coordination établies si vous ne le faites pas déjà.

Consultez le site Internet du CALP pour obtenir des informations actualisées sur tous les groupes de travail sur les transferts monétaires.

Prendre en compte les services financiers et les marchés

Les enseignements tirés de la réponse au tremblement de terre au Népal nous rappellent des points importants :

  • Les prestataires de services financiers : Les systèmes de distribution de transferts monétaires établis en Turquie et en Syrie signifient que l’assistance monétaire peut être distribuée rapidement. Cependant, même si les systèmes sont établis, il est nécessaire d’établir une cartographie continue et des mises à jour sur les prestataires de services financiers (PSF) afin de vérifier ce qui fonctionne et de s’assurer que les personnes peuvent avoir accès aux transferts monétaires. Pour tout nouveau prestataire de services financiers souhaitant fournir des services dans le cadre de la réponse au tremblement de terre, nous recommandons de ne pas prendre de mesures avant d’avoir une vision claire des conditions du marché et de l’accès. Une intervention trop rapide risque de submerger le marché.
  • Conditions du marché : des évaluations rapides du marché ainsi que des mises à jour continues peuvent faire la différence entre la réussite et l’échec de la réponse. Calibrer le montant de transferts monétaires en fonction des conditions du marché et de la disponibilité des approvisionnements peut atténuer certains des risques associés à la fourniture d’une aide là où les gens ne seront pas en mesure de l’utiliser. L’assistance monétaire peut contribuer au rétablissement du marché lorsqu’une approche basée sur les marchés et l’octroi de subventions en espèces aux commerçants peuvent les aider à se réapprovisionner, en particulier en biens dont l’offre est insuffisante (par exemple, abris, produits WASH, énergie).

Établir des liens avec la protection sociale

Si la priorité immédiate est de fournir une assistance aussi rapidement que possible aux personnes dans le besoin, les interventions entransferts monétaires doivent tenir compte des liens avec les systèmes de protection sociale existants. À moins que des efforts n’aient déjà été déployés avant l’intervention, ces liens ne se feront probablement pas tout de suite, mais la conception de programmes qui permettent ces liens peut faire gagner du temps et des efforts par la suite. La création de tels liens peut avoir un impact positif sur la capacité des systèmes de protection sociale à soutenir les interventions d’urgence à l’avenir, comme le montre cet exercice de bilan de la Dominique après l’ouragan Maria en 2017.

L’expérience de l’Ukraine montre qu’il est important de tenir compte de la maturité du système de protection sociale en place lorsqu’il s’agit de répondre à une crise qui se déclenche rapidement. Retarder ces liens lorsqu’il existe un système solide (comme en Turquie) risque d’entraîner une duplication des efforts et de prolonger le délai de transfert au gouvernement.

Ne laisser personne derrière soi

Le risque de laisser derrière soi certains groupes de personnes peut augmenter en cas de crise rapide. Quelques points à garder à l’esprit :

  • Les connaissances en finance varient, et les besoins de certains groupes, comme les personnes âgées, peuvent facilement ne pas être pris en compte. Les leçons tirées de l’Ukraine montrent que dans la précipitation et la pression de la réponse, les acteurs humanitaires n’ont pas donné la priorité au ciblage des groupes difficiles à atteindre.
  • En lien avec le point précédent sur les systèmes de protection sociale, les acteurs humanitaires ont un rôle clair à jouer en plaidant pour l’inclusion des groupes marginalisés et en répondant à leurs besoins spécifiques.

Se référer à la réglementation

Assurez-vous de respecter les réglementations relatives à la distribution des transferts monétaires (ou d’autres types d’aide) afin d’éviter de nuire aux communautés que vous aidez. Nous souhaitons notamment attirer l’attention sur les conditions d’enregistrement des organisations humanitaires en Turquie (en cas de doute, contactez le Groupe de travail sur les transferts monétaires), qui sont essentielles à la mise en œuvre des programmes humanitaires.

En résumé :

  • La coordination est essentielle – développez des relations avec un éventail de parties prenantes, qu’elles soient petites, grandes, internationales, locales, gouvernementales ou non gouvernementales. Favoriser une collaboration positive par le biais de réunions efficaces, d’espaces de travail partagés et d’un bon échange d’informations.
  • Si vous ne l’avez pas encore fait, prenez contact avec le groupe de travail sur  les transferts monétaires compétent – il s’agit d’un organe de coordination essentiel pour tous les praticiens travaillant avec les transferts monétaires opérant dans la région.
  • Comprendre les prestataires de services financiers opérant dans la région grâce à une cartographie continue et actualisée. Conseillez aux prestataires de services financiers “nouveaux sur le terrain” de ne pas s’impliquer tant que les marchés ne sont pas plus clairs.
  • Calibrer soigneusement les transferts monétaires sur la base d’évaluations rapides du marché continuellement mises à jour. Il conviendrait d’envisager l’octroi de subventions en espèces aux négociants qui vendent sur les marchés des produits dont les stocks sont faibles.
  • Étudier les moyens d’établir des liens entre lestransferts monétaires et les systèmes de protection sociale existants dès que possible. Cela peut prendre du temps, mais cela permettra d’économiser des efforts par la suite, d’adopter une approche commune et de renforcer la coordination.
  • Plaider en faveur de l’inclusion des groupes marginalisés dans les programmes de transferts monétaires et répondre à leurs besoins spécifiques. Par exemple, cela peut impliquer d’examiner attentivement les connaissances en finance de certains groupes, comme les personnes âgées.

Si vous avez besoin de ressources et d’informations utiles, n’hésitez pas à me contacter.

Lectures complémentaires (en anglais) :

Vous trouverez ci-dessous un ensemble de rapports pertinents pour une réponse rapide. Les tremblements de terre au Népal et en Haïti sont utilisés comme référence directe, ainsi que des références globales sur les catastrophes urbaines.

 

Le b.a.-ba des transferts monétaires : tout ce que vous devez savoir

Explorer maintenant